Tuesday, December 27, 2005

Intolérables intolérances "Républicaines et démocratiques"

Sectarisme et manichéisme
Le 4 novembre 1997, Mme Leïla Aslaoui, juriste et ex-ministre, accorde un entretien au quotidien anti-islamiste Le Matin. Elle y affirme son soutien au président Zeroual et y déclare notamment :
"(...) Un parti comme le Parti des Travailleurs, qui ne représente rien, qui a à sa tête une femme, certes algérienne, mais qui ne représente pas l'Algérienne de l'Algérie profonde car elle diffère sur un point important : l'identité... L'Algérienne de l'Algérie profonde est musulmane, la présidente de ce parti (madame Louisa Hanoune) ne l'est pas...".
---------------------------------------

Adressé à EL WATAN (admin@elwatan.com) le 20-08-2003 ainsi qu’à L tribune, l’expression, el youm, el khbar)

Mme Aslaoui s’en est violemment prise à l’actuelle ministre de la Communication et de la Culture, Khalida Toumi, .... Tout comme elle a contesté à Bouteflika la nationalité algérienne. «.....qu’il rentre chez lui, au Maroc.» (El Watan 20-08-2003)

---------------------------------------

Cette même Aslaoui a trouvé que "Ait Ahmed est sénile" (Procès Nezzar-Souaidia - 07/2002)

Comme elle traitait déjà en 1981 (elle débutait) les défenseurs du Mouvement Berbère d'ennemis de l'Algérie.

---------------------------------

Racisme de la presse libre démocratique et indépendante:

Le Matin (du 19/09/1995 :

« Incriminer les “services algériens“ d’avoir des hommes à eux parmi les terroristes ne représente qu’un argument de force utilisé par cet avocat (Maître Jacques Vergès) pour discréditer l’Etat algérien (…) n’oublions pas l’origine asiatique de cet avocat ! »

---------------------------------

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home